joue carte sur table

Confins

Philippe Poncet

novembre 2011

 

"Moi, un alphabet de 24 lettres me suffit pour faire revivre toutes les femmes que j'ai connues, connues selon la Bible ou tout simplement imaginées, sans parler des femmes de l'histoire et de la légende, les amoureuses peintes dans les musées, les phantasmes nocturnes, les inconnues que j'ai baisées en vitesse sur le pont des embarcations ou derrière une porte, les hermaphrodites, les succubes, mes filles illégitimes, mon ex-épouse, mon Amour et Hélène-la-morte, celles dont j'ai tout oublié, la couleur des yeux, le ventre, le sourire, celles qui ne sont pas venues à un rendez-vous, celles dont on a pris congé pour toujours sans leur avoir plaqué, tant la hâte de la séparation était grande, un baiser d'adieu dans les jarrets, et toutes les muses, les oaristys, les égéries, les hamadryades de la poésie et les reines de l'écran d'argent. 24 lettres, cela me paraît bien suffisant car avec un alphabet de 24 lettres on peut faire 620 448 401 733 239 439 360 000 combinaisons qui sont autant de noms propres qui me sont chers...

 

Toutes les cheminées fumaient.

Marseille sentait le bois de pin enflammé et le four à boulanger.

Une nouvelle journée commençait."

 

Blaise Cendrars, L'Homme foudroyé

 

photographies de Philippe Poncet

24 vues

soit 620448401733239439360000

combinaisons possibles

28x55 mm

10,00 €

Pin It